Abandon de la vente en social – Prorogation de l’emprunt

Abandon de la vente en social – Prorogation de l’emprunt

Posté le 9 décembre 2020

Acquisition de la parcelle

La parcelle a été acquise en début d’année grâce à l’emprunt obligataire, l’emprunt bancaire et les fonds propres du promoteur. Un acompte a également été versé à MAS PROVENCE à qui a été délégué la construction des maisons avec une livraison clefs en main.

Négociation infructueuse avec le bailleur social

Après l’acquisition, M Lachkar, président de LES JARDINS DU COLOMBIER, a sollicité auprès d’UNICIL une révision à la hausse du prix de vente, arguant de la forte hausse des prix immobiliers sur Allauch depuis la signature du contrat de réservation ; Celui-ci devenu, entre temps, caduc de leur fait.

Du fait du Covid et de la lourdeur administrative chez UNICIL, le conseil d’administration n’a pu statuer sur cette demande qu’en juillet dernier et a finalement refusé cette révision de prix. De plus, UNICIL a déclaré ne plus avancer le montant des subventions qu’il sollicite le temps qu’elles arrivent et qu’un délai de 6 mois était nécessaire pour les obtenir.

Changement de stratégie commerciale

Devant cet état de fait et la date de validité du contrat de réservation étant passée, M Lachkar a pris la décision de commercialiser en accession libre les 8 maisons du programme. La demande est forte sur Allauch et une vente au prix du marché en accession libre lui permettrait de quasiment doubler sa marge. Les plans de vente et les vidéos 3D sont en cours de finalisation et les annonces ont été publiées sur selogerneuf depuis une semaine. M Lachkar est raisonnablement optimiste et pense atteindre 50% de précommercialisation d’ici janvier. Par ailleurs, s’il ne parvient pas à vendre la totalité des maisons en accès libre, il les proposera en social à UNICIL qui reste intéressé.  

Prorogation de l’emprunt obligataire

Bien entendu, le planning initial n’est plus d’actualité et M Lachkar a activé la prorogation de 6 mois de l’emprunt obligataire repoussant la date d’échéance au 8 juillet 2021. Cela ne suffira cependant pas et quelques mois de plus seront certainement nécessaires. En effet, le plan de trésorerie que nous a transmis M Lachkar indique une sortie probable des investisseurs à l’automne 2021. Il faudra donc très certainement procéder à un avenant du contrat d’émission obligataire pour le proroger une seconde fois. L’effort financier reste cependant léger en regard des gains de marge obtenus par le passage d’une vente en social à une vente en accession libre.  


Retour vers Toutes les actualités du Colombier

Laisser un commentaire